En 2012, un relevé des cotes du bâtiment et un levé topographique assez précis du site ont permis de dresser un plan du château et un profil de ses assises.

Réaliser une reconstitution virtuelle du château tel qu’il pouvait être avant son abandon est désormais possible. Cependant, cet exercice reste périlleux sur le plan archéologique tant il est difficile d’affirmer quoi que ce soit sur les parties disparues de l’édifice.

Toutefois, la reconstitution en 3D autorise d’explorer des hypothèses. Celles-ci peuvent ensuite orienter les axes de recherche sur le terrain afin de les corroborer, ou de les éliminer.

Share This